Micronutrition

MINCIR ET PRÉSERVER SA SANTÉ.

C’est quoi ?
La micro nutrition consiste à répondre aux besoins en micronutriments de chaque personne à l’aide d’un régime alimentaire diversifié allié à une complémentation personnalisée. La diététique classique se compose de l’équilibre entre les protéines, les lipides et les glucides. L’objectif est de corriger par méthode d’ajustement les règles alimentaires mêlée à une prise de compléments alimentaires individualisée.
Ces manques peuvent engendrer des perturbations fonctionnelles (prise de poids, fatigue, trouble de l’humeur, infections à répétition, problèmes de peau, mauvaise circulation, douleurs articulaires, crampes, maux de tête…).

La première consultation
Le médecin pourra vous demander de faire des analyses de sang ou/et d’urine après avoir répondu à un questionnaire qui rassemble une série de symptômes (troubles de l’humeur, digestifs, articulaires, infectieux, cutanés…). Ce bilan a pour but de détecter d’éventuels déséquilibres alimentaires afin de prévoir le profil de chaque patient et son modèle alimentaire adapté (le tout en évitant toute frustration).

Quels types de carences peuvent être à l’origine de quels troubles ?
Tous les profils sont particuliers. Pour exemple, si vous avez du mal à gérer la frustration et vous sentez irritable et impatiente, c’est que vous souffrez sans doute d’un déficit en sérotonine. Il vous est donc conseillé de prendre plus d’aliments riches en protéines (jambon, viandes, œuf, laitages) durant votre petit-déjeuner et de vous octroyez un gouter vers 17 heures.

Si vous vous sentez fatigué(e) au réveil, vide, que vous avez moins de motivation et que vous évitez les fruits et légumes contrairement aux laitages, c’est que vous souffrez certainement d’un déficit en fer, iode, acides gras, oméga 3 ou en magnésium. Ces carences peuvent être réglées par une consommation de fruits de mer (coques, huitres, moules…), de foie, d’œufs, de lentilles ou de pois chiches. Augmentez également vos apports en oméga 3 en mélangeant huile de colza, de noix et de lin et en favorisant les poissons gras (sardine, maquereau, saumon…). De plus, un déséquilibre de la flore intestinale peut provoquer des ballonnements, des migraines voir des troubles ORL. Chaque manque a ses propres symptômes et donc sa méthode pour aller mieux sans privation.

Quels sont les « plus » de la micronutrition dans la prise en charge du surpoids ?
Chaque métabolisme est spécifique, il n’y a donc aucun régime miracle. La micronutrition consiste à répondre aux besoins de chaque individu en prenant en compte d’éventuels troubles digestifs, intolérances alimentaires, déficits en fer ou en certaines neuromédiateurs qui peuvent empêcher de maigrir.

Au bout de combien de temps en ressent-on les bienfaits ?
Après rééquilibrage de l’alimentation, de vrais résultats peuvent apparaître à partir de 15 jours (bien-être général, perte de poids, diminutions de troubles…). Une amélioration pérenne apparaît à partir de trois mois. Comparé à un régime normal ou à un traitement ponctuel, on adopte un nouveau régime alimentaire qui va devenir naturel et qui ne donnera donc pas envie d’arrêter.

Rien de tel que repulper un visage pour lui rendre harmonie et jeunesse…
Les fillers ou produits de comblement en corrigeant rides, sillons et creux du visage vous feront gagner quelques années tout en restant naturelle.

La micronutrition s’adresse t-elle
à tout le monde ?

Oui, de 0 à 99 ans, elle permet de prendre en charge le patient de façon globale, en commençant toujours par étudier le contenu de son assiette.